Types de dysphasies et difficultés associées

La présentation des différents types de dysphasie sera ici présenté selon celle réalisée par l'OMS (organisation mondiale de la santé). 

 

  • La dysphasie réceptive qui touche la compréhension. Il existe deux types de dysphasie comportant des troubles de la compréhension. 

La surdité verbale : c'est une atteinte au lexique. L'enfant va avoir du mal à découper un flux de langage en mots, ce qui a pour conséquence de perturber la compréhension ; il a du mal à donner du sens à une phrase. Cet enfant va compenser ce trouble en utilisant des gestes, des mimiques. En conséquence, cet élève va parler très peu, il ne va pas s'intéresser aux conversations autour de lui. 

Le trouble de la discrimination phonologique : ce sont des troubles essentiellement de décodage. Il va rencontrer des difficultés pour décomposer une phrase en unité de mots. De plus, cet enfant va avoir du mal à distinguer certains sons proches, comme par exemple il va confondre les mots "bain", "main" et "pain". Lorsque cet enfant parle, il va utiliser beaucoup de répétitions, il est souvent très bavard mais son discours est peu intelligible, peu informatif. En conséquence, cet élève va tenter de trouver des compensations à ce trouble, comme l'utilisation de gestes pour se faire comprendre. 

 

  • La dysphasie expressive qui touche l'expression. Il existe deux types de dysphasie comportant des troubles de l'expression. 

 La dysphasie phonologique : l'enfant va avoir du mal à regrouper les phonèmes pour former un mot. Il est capable de donner tous les phonèmes isolés, mais il ne pourra pas les regrouper pour former un mot correct, par exemple il va dire "cartatable" au lieu de "cartable". Il va donc avoir tendance à complexifier les mots. Il a aussi des troubles de l'encodage syntaxique : il ne va pas mettre les déterminants dans les phrases, il va utiliser des verbes à l'infinitif. L'enfant va avoir un manque de mot qui s'explique par le fait que l'enfant évite les situations de communication. Ces enfants, en grandissant, vont avoir conscience de leurs troubles, ce qui permet d'améliorer leur communication. 

 La dysphasie phonologique syntaxique : c'est la forme la plus fréquente de la dysphasie. Ce type contient différents troubles. Le premier est le trouble phonologique. L'enfant dit des mots inintelligibles, complexifiés. Le deuxième trouble est le praxique oro-faciaux : il ne pourra pas accompagner sa parole de geste ; il va la plupart du temps, privilégié les gestes. Le troisième est l'encodage syntaxique ; l'enfant utliser un style télégraphique, il ne va pas conjuguer les verbes. Par exemple, au lire de dire "Ma maman et moi sommes parties en voiture", il va dire "moi maman partir voiture". De plus, son vocabulaire est restreint du fait de la pratique peu fréquente du langage oral. Cependant, cet enfant a une compréhension peu perturbée ; il va avoir développer d'autres moyens pour comprendre comme le contexte. 

 

  • La dysphasie mixte qui touche l'expression et la compréhension. Il existe deux types de dysphasie comportant ces troubles. 

 La dysphasie mnésique : elle est aussi appelée dysphasie lexicale-syntaxique. Ces troubles sont essentiellement ceux de la mémoire et du manque de mot. Il n'a aucun troubles phonologiques ou oro-faciaux. Ces troubles de l'expression sont présents dû à la syntaxte perturbée : l'enfant peut vite perdre le fil de son discours. Ces troubles de la compréhension dépendant très souvent de la longueur des énonces. Ce trouble joue ainsi sur la mémoire, plus l'énoncé est long, moins il va réussir à comprendre, car il ne se souviendra pas du début. 

La dysphasie sémantique-pragmatique : le trouble principal est la formulation du langage. L'enfant ne va pas avoir de troubles phonologiques, ni syntaxiques dès lors qu'il est en langage spontané. Cependant, dans des situations dirigées, l'enfant va avoir des troubles de la compréhension et de l'informativité notamment avec des discours incohérents. L'enfant aura aussi recours à la paraphasie sémantique, c'est à dire qu'il utilise un mot à la place d'un autre proche sémantiquement. Par exemple, en voyant un chat, il peut dire que c'est un "tigre". Cet enfant va aussi ne pas comprendre les métaphores, les comparaisons et l'humour. 

 

Tous ces types de dysphasie sont aussi différents à l'intérieur même d'un des types. En effet, les troubles peuvent être plus ou moins sévères. 

Ces enfants porteurs de dysphasie vont donc tous rencontrer des difficultés différentes à l'école de part leurs troubles. En effet, à l'école maternelle, il va avoir des difficultés pour s'exprimer correctement et se faire comprendre. A l'école élémentaire, un enfant porteur de dysphasie sur deux va rencontrer des troubles dans l'apprentissage du langage écrit. Cependant, l'entrée dans ce langage va permettre d'améliorer l'oral. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×